méfait


méfait

méfait [ mefɛ ] n. m.
mesfait 1160; de l'a. v. méfaire; cf. mé- et faire
1Action mauvaise, nuisible à autrui. faute. Commettre les pires méfaits. Petits méfaits. 3. tour.
2Par ext. Résultat pernicieux. malfaisance. Les méfaits de l'alcoolisme. ravage.
⊗ CONTR. Bienfait.

méfait nom masculin (ancien français méfaire, mal faire) Action mauvaise, nuisible et, en particulier, crime, délit : Commettre un méfait. Résultat néfaste de quelque chose : Les méfaits de l'alcoolisme.méfait (synonymes) nom masculin (ancien français méfaire, mal faire) Action mauvaise, nuisible et, en particulier, crime, délit
Synonymes :
- délit
- méchanceté
Contraires :
Résultat néfaste de quelque chose
Synonymes :
Contraires :

méfait
n. m.
d1./d Action nuisible; délit. Il a commis de nombreux méfaits.
d2./d Conséquence néfaste de l'action de qqch. Les méfaits du tabac.

⇒MÉFAIT, subst. masc.
A. —Action mauvaise, nuisible. Commettre de graves méfaits, les pires méfaits. Avoir lâchement nié quelques autres méfaits que j'ai accomplis avec joie, délit de fanfaronnade, crime de respect humain (BAUDEL., Poèmes prose, 1867, p.50). La mère disant de son enfant, à propos de je ne sais quel petit méfait: «Alors, j'ai fait des noeuds à mon mouchoir, et je lui en ai donné!...» (GONCOURT, Journal, 1894, p.552):
1. La famille, qui vivait en commun, avait immolé la fille vulgaire à la jolie fille, le fruit âpre à la fleur éclatante. Lisbeth travaillait à la terre, quand sa cousine était dorlotée; aussi lui arriva-t-il un jour, trouvant Adeline seule, de vouloir lui arracher le nez, un vrai nez grec que les vieilles femmes admiraient. Quoique battue pour ce méfait, elle n'en continua pas moins à déchirer les robes et à gâter les collerettes de la privilégiée.
BALZAC, Cous. Bette, 1846, p.28.
En partic. Acte criminel. Le garni de la rue Guérin-Boisseau était plutôt pour lui un refuge qu'un domicile. C'était là qu'il se cachait chaque fois qu'il avait commis quelque méfait et redoutait les piéges de la police (PONSON DU TERR., Rocambole, t.1, 1859, p.694). Il était devenu, dans la prison où de nouveaux méfaits l'avaient ramené, quelque chose comme guichetier (HUGO, Misér., t.1, 1862, p.333).
B. —[Constr. gén. avec un compl. prép. de désignant une chose] Conséquence pernicieuse, résultat désastreux, mauvais, déplorable. Méfaits de l'alcoolisme, de la drogue; méfaits du mauvais temps. On verrait bien plutôt en lui [Anatole France] une victime de la pure intelligence et, dans son impuissance finale, le méfait d'une culture excessive (MASSIS, Jugements, 1923, p.150). Les méfaits d'une ascendance alcoolique, de la syphilis héréditaire ont respecté, Dieu merci, l'intelligence (COLETTE, Pays connu, 1949, p.234):
2. C'est le grand méfait du journalisme: de vous forcer à écrire, lorsque parfois l'on n'en a nulle envie. On est mal inspiré; le temps est lourd; la plume gratte; la pensée ne se dégage pas et la phrase reste informe... Mais l'article est promis; le journal attend...
GIDE, Journal, 1942, p.121.
Prononc. et Orth.: []. Ac. 1694: mesfait; 1718: meffait; dep. 1740: méfait. Étymol. et Hist. 1. 1re moitié XIIe s. «mauvaise action» le mesfait de lur buche (Psautier Oxford, 58, 13 ds T.-L.); 2. 1823 «résultat pernicieux que peuvent entraîner des manières de croire, des institutions, etc...» des méfaits de l'administration anglaise (LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t.1, p.763). Part. passé subst. de méfaire. Fréq. abs. littér.: 197.

méfait [mefɛ] n. m.
ÉTYM. 1273; mesfait, v. 1120; p. p. subst. de méfaire.
1 Action mauvaise, nuisible à autrui. Coup (mauvais coup), faute. || Commettre de graves méfaits. || Petits méfaits. Tour.
0 J'avais les défauts de mon âge; j'étais babillard, gourmand, quelquefois menteur. J'aurais volé des fruits, des bonbons, de la mangeaille; mais jamais je n'ai pris plaisir à faire du mal, du dégât, à charger les autres, à tourmenter de pauvres animaux. Je me souviens pourtant d'avoir une fois pissé dans la marmite d'une de nos voisines (…) Voilà la courte et véridique histoire de tous mes méfaits enfantins.
Rousseau, les Confessions, I.
2 (1902). Résultat pernicieux (que peuvent entraîner des manières de vivre, des institutions, des phénomènes naturels…). Malfaisance. || Les méfaits de l'alcoolisme, de la drogue. || Les méfaits de la grêle, de la gelée. Dégât.
CONTR. Bienfait.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • méfait — (mé fè ; le t se lie : un mé fè t odieux ; au pluriel, l s se lie : des mé fè z odieux ; …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • MÉFAIT — s. m. Mauvaise action. Il a été puni de ses méfaits, pour ses méfaits. Il est familier …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • MÉFAIT — n. m. Mauvaise action. Il a été puni de ses méfaits. Commettre de nombreux méfaits …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • méfait — nm. => Conspiration …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • maléfice — [ malefis ] n. m. • 1273; « méfait » 1213 et jusqu au XVIe; lat. maleficium « méfait », de l adj. maleficus ♦ Sortilège malfaisant, opération magique visant à nuire. ⇒ ensorcellement, envoûtement, sort, sortilège. Croire aux maléfices. Il prétend …   Encyclopédie Universelle

  • Henriette-Julie de Castelnau de Murat — Pour les articles homonymes, voir Murat. Henriette Julie de Castelnau de Murat Nom de naissance Henriette Julie de Castelnau Activités Romancière, Conteuse, Femme de lettres Naissance 1670 …   Wikipédia en Français

  • Les Trois Étudiants — Une aventure de Sherlock Holmes Auteur Sir Arthur Conan Doyle Titre d origine The Adventure of the Three Students Première parution …   Wikipédia en Français

  • bienfait — [ bjɛ̃fɛ ] n. m. • 1138; p. p. de l a. fr. bienfaire 1 ♦ Vx ou littér. Acte de générosité, bien que l on fait à qqn. ⇒ aumône, cadeau, charité, 1. don, faveur, générosité, grâce, largesse, libéralité, obole, 2. présent, service (cf. Bons offices) …   Encyclopédie Universelle

  • méfaire — ⇒MÉFAIRE, verbe intrans. Vieilli. Faire mal, commettre une action mauvaise, nuisible. Les animaux ont aussi le sentiment d avoir méfait (PROUDHON, Propriété, 1840, p. 302). Celui là doit scandaliser par ses pensées, qui a méfait par ses oeuvres… …   Encyclopédie Universelle

  • Anonymat sur internet — L anonymat sur Internet est une notion transversale qui concerne plusieurs domaines : l informatique, le droit et le social. En informatique, il s agit des techniques permettant de ne pas être identifié, en droit il s agit des procédures… …   Wikipédia en Français